Thya de Estelle Faye (série)


Devinerez-vous le futur de Thya ? découvrez son aventure dans ce premier tome de la série La Voie des oracles d'Estelle Faye : Thya.


Éditions Scrineo (Jeune Adulte)

Nb de pages : 337.

Série : La Voie des oracles. 

*** 
Traducteur : /.
Illustration :

***
Catégorie : Fantasy  - Jeunesse 
Partenariat : /
Challenge : Aventuriales.


La Gaule, au début du cinquième siècle après Jésus-Christ.
Cerné par les barbares, minés par les intrigues internes et les jeux malsains du pouvoir, l’Empire romain, devenu chrétien depuis peu, décline lentement.
Dans une villa d’Aquitania, perdue au milieu des forêts, vit Thya, seize ans, fille du général romain Gnaeus Sertor. À cinq ans, elle a manifesté pour la première fois des dons de devin. Mais dans l’Empire chrétien, il ne fait plus bon être oracle, et à cause de ce secret qu’elle doit garder, Thya est devenue une adolescente solitaire, à l’avenir incertain.
Lors d’une des visites en Aquitania, Gnaeus tombe sous les coups d’assassins à la solde de son fils Aedon qui souhaite s’emparer de son siège au sénat. Il est ramené à la villa entre la vie et la mort et Thya cherche dans ses visions un moyen de le sauver. Son don lui permet d’apercevoir la forteresse de Brog, dans les montagnes du nord, là où, autrefois, Gnaeus a obtenu sa plus grande victoire contre les Vandales. Elle comprend alors qu’elle doit s’y rendre et s’enfuit dans la nuit.

Sa route sera pavée de rencontres, Enoch, un jeune et séduisant barbare, ou encore un faune, un être surnaturel issu du monde païen, et Thya va évoluer et découvrir un monde en mutation qui n’est pas exactement celui que lui décrivait son père… 





Biographie


L’histoire

  •  Thya, élevée dans une maison en Aquitaine, perçoit des choses qu’elle doit taire dans ce monde chrétien où les sorciers sont répudiés. Mais ses perceptions vont la pousser vers un lieu étrange, loin de chez elle, lorsque son père sera mortellement blessé. 

Mon avis

J’ai offert ce livre plusieurs fois, mais je n’avais pas pris le temps de le lire. À l’occasion des Aventuriales (le week-end prochain !) j’aurais la chance de partager une table ronde avec Estelle Faye, sur la fantasy. J’ai donc bouleversé mes plans de lectures 2019, puisque je pensais lire les nuages de Magellan.

Fantasy jeunesse. 

Le livre est orienté jeunesse, ce qui ne me dérange absolument pas. D’autant que même s’il se trouve dans cette catégorie, l’auteure (ou autrice, hein, choisissez celui qui vous convient) n’a pas bridé son texte.

L’héroïne est très jeune, selon nos critères actuels. Mais n’oublions pas qu’en ces temps reculés, une femme se mariait tôt, souvent dès sa puberté. Dès qu’elle pouvait enfanter. Thya entre dans ces femmes/enfants et aborde la vie avec des sentiments oscillants entre ces deux réalités.

D’ailleurs, ses réalités sont multiples : elle devine, elle voit des choses, les pressent.

Le mot du livre


Ce coup-ci, pas d’hésitation sur le mot à choisir, ce sera Devin !

La définition officielle (Larousse) les présente comme des personnes capables de lire l’avenir et/ou la volonté des dieux.
" Praticien amateur ou professionnel de la divination ». 
Et donc, la divination : 
"Art de prédire l’avenir par l’observation et l’interprétation de certains phénomènes. » 
C’est le cas de Thya qui use de plusieurs stratagèmes pour prédire l’avenir. Les visions, plus ou moins floues, ne lui apportent pas de solutions complètes et comportent une part d’énigme. Ce sont des pistes, des indices, plus que des réponses.

Toute la partie concernant les us mis en pratique pour obtenir ces présages donne une vraie aura à la demoiselle. On la suit dans ses expérimentations puis dans les nombreux questionnements que lui procurent ces scènes rêvées.


Aventure


Monté de façon chronologique, le roman nous mène dans un road-movie semé d’embûches. L’héroïne, accompagné de deux compagnons (plus ou moins fidèles) suit les traces de sa vision et tente de se rendre dans un lieu précis. Les aléas la pousseront vers d’autres endroits parfois dangereux pour une jeune femme.

Entre événements réels, concrets, et petites touches mystérieuses, on avance sur les pas de cette Devineresse.

La magie imprègne le roman, tout autant que l’ambiance romaine. C’est une véritable aventure dans un passé documenté que nous offre Estelle Faye. Les noms des objets de la vie quotidienne, les us, les tenues, tout nous emporte dans un mode de vie imagé.


La suite ?


C’est une évidence ! la fin appelle sa lecture, et comme j’ai vraiment apprécié ce que je lisais, je me ferai un plaisir de la découvrir.
  

Au final

Les mots pour : Histoire, héroïne, apports sur la culture romaine, aventure, style

Les mots contre : /


En bref : un premier tome très agréable à lire, avec une part d’aventure prenante, des us et coutumes mêlés à l’intrigue et des personnages attachants ! 

1 commentaires :

Mypianocanta a dit…

J'ai aussi beaucoup aimé ce premier tome et le personnage de Thya. Je trouve d'ailleurs ton "mot du livre" particulièrement bien choisi.
Quand à la suite, je n'en dis rien de plus qu'elle peut te surprendre ;)

Bonnes Aventuriales et bonne rencontre avec Estelle qui est juste adorable (mais un peu bavarde :D )

 

nanet en salon

nanet en salon
Parce que j'écris, aussi...

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

formulaire ABC

Articles les plus lus (7 derniers jours)