Tempétueuse Sylvine de Nathalie Bagadey (série)


Tempétueuse, Sylvine l’est ! Ah moins que ce titre fasse référence à ses pouvoirs ? À vous de le découvrir dans ce premier tome de la saga Une autre vie à Citara de Nathalie Bagadey : Tempétueuse Sylvine. 


Autoédition

Nb de pages : 492 

Série : Une autre vie à Citara

*** 
Traducteur : /.
Illustration : Vael Cat

***
Catégorie : Fantasy
Partenariat : /
Challenge : ABC 2018 et printemps de l’imaginaire francophone.


" Vous êtes sérieux, là ? Un pays entier compte sur moi pour sa survie ? Vous n’avez pas des armées, des soldats, des engins de siège, que sais-je encore ? C’est n’importe quoi, votre histoire ! » Se réveiller amnésique dans un pays sur le point d’être envahi n’est pas une situation confortable. Encore moins quand les habitants s’obstinent à vous considérer comme l’unique guerrière magicienne capable de contrer les Maudits. Pourtant, Sylvine n’a pas le choix. Lorsque celui qu’elle aime, le seul être dont elle se souvienne, est en danger, elle repart dans son passé à la recherche de ses pouvoirs perdus. Pour y arriver, elle devra affronter ses ennemis... mais aussi ses propres démons. Et si elle n’était pas l’héroïne que son monde attend ? Un livre sur le courage (avec un écureuil trop mignon à l’intérieur) conseillé à tous ceux qui rêvent d’une « autre vie ».


Sortie le 8 septembre 2017

Biographie


Nathalie Bagadey est un pseudonyme.

Grenouille du site CocyClics, professeur agrégé d’anglais et auteur de fantasy, elle tient un blog/site où elle donne, entre autres, de nombreux conseils sur l’autoédition.

Son Site

L’histoire

  •  Une jeune femme s’éveille amnésique et remonte magiquement dans son passé pour revivre des instants importants de sa vie... enfin, ce n’est qu’une partie infime de l’histoire ^^ 

Mon avis

J’ai rencontré Nathalie lors d’un salon commun, où nous partagions une table (toute petite, te souviens-tu ?) et je l’ai retrouvé, par la suite sur quelques dates communes ainsi que sur Cocyclics où elle campe, alors que je ne fais souvent que de (brefs) passages silencieux. L’an dernier, j’ai toutefois suivi son challenge et les derniers mois de travail qui ont conduit à la publication de ce roman. J’étais donc assez fière de l’acquérir fin septembre avec en prime un joli bracelet bleu (symbole des premiers acquéreurs).

Découverte d’une histoire à peine dévoilée. 

Même si je « connaissais » quelques passages et personnages, lire ce livre a été une découverte. Car, des extraits, finalement, c’est comme un résumé, cela ne donne qu’un cague aperçu. Le roman, l’intrigue, l’histoire, les sentiments des personnages... tout cela transpirait dans ces passages que je m’empressais de parcourir, mais j’étais loin de la réalité.

Car cette aventure fantasy est riche ! Ode à la nature, elle se veut pleine de bons sentiments et d’une bonne dose de mystère.

Chronologie et astuces.

Narré à la troisième personne avec une chronologie presque conservée, ce roman nous plonge dans un monde que Sylvine découvre au travers de souvenirs qu’un artifice magique lui fait revivre. Bourrée de petites astuces et de magie, l’histoire nous plonge dans Citara, un pays enclavé, victime d’un méchant pas cool.

Ah, oui, fantasy ! Du coup, on retrouve tous les ingrédients savoureux de ce genre de littérature*.  L’héroïne forte, la prophétie, la quête... Lutte du bien contre le mal et ce petit côté manichéen parfois décrié, mais qui fait la force de ces livres. *Je vous prépare un nouvel article, issu des conférences que j’ai données dernièrement sur le sujet, mais vous pouvez déjà lire les définitions 

Le seul mini bémol que je soulèverai, c’est la facilité avec laquelle Sylvine s’approprie ses pouvoirs. Ceci dit, cela s’explique aussi par la nécessité d’avancer dans la trame et d’éviter un livre de 953 pages, dont 200 sur la découverte des pouvoirs et leur maîtrise. Merci, donc !

Caractère et humour. 


Sylvine a un sacré caractère. Butée, emportée par moment, elle fonce et réfléchit après, ce qui donne des scènes vives, parfois épiques. Mais ne vous y trompez pas, elle est une véritable héroïne des temps modernes avec des doutes, des questionnements... et un petit côté féministe sympathique. Une douce romance, n'oublions pas que Sylvine à seize ans, amène un peu de douceur. Ou pas ^^ 

Son duo avec le petit écureuil Schnippy permet des entrées humoristiques. En plus, il est super mignon. Quoi ? 

Certains personnages m’ont fait penser à d’autres, issus de livres que j’aime. Mais leur aventure et leur charisme les éloignent rapidement des "modèles". Nos lecture, comme nos écrits, sont souvent empreints de références. C'est normal. Tant que cela reste, comme ici, de belles illusions porteuses de rêve, c'est un bon point.  

Même les méchants sont différents, et je retiens ces drôles de bonnes femmes métalliques. Brr ! 

La suite ? 


Bien sûr ! D’ailleurs, si vous voulez découvrir la couverture du tome 2, Virginie dans les flammes, elle sera dévoilée dans les jours qui viennent. Vous pouvez suivre l’aventure sur le mur de l’auteur


Au final

Les mots pour : aventure ; style ; fantasy.

Les mots contre : de rares bémols.


En bref : un premier tome lu rapidement, qui m’a emporté, moi aussi, au cœur de Citara. J’ai hâte d’y retourner. 

1 commentaires :

Nathalie Bagadey a dit…

Une magnifique chronique, merci Nanet ! Je suis bien contente que bien que les extraits sur CoCy ne t'aient pas trop spoilée. Et bien sûr que le titre fait référence autant au caractère de l'héroïne qu'au premier élément nécessaire à la constitution de l'univers citarien... ;)
Bises !

 

nanet en salon

nanet en salon
Parce que j'écris, aussi...

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

formulaire ABC

Articles les plus lus (7 derniers jours)