Sélection pour le Prix des Aventuriales 2021 - 2


Toujours dans la sélection pour le prix des Aventuriales 2021, 

voici de très courtes présentations de 3 romans*

fantasy, fantastique et SF


* Comme expliqué dans l’article précédent, ce n’est pas parce qu’un livre est présenté sur ce blog qu’il sera dans la sélection… cela signifie uniquement que je l’ai trouvé sympathique et/ou suffisamment abouti pour vous en parler. 


Retour aux sources de Lancelot Sablon

Éditions Nutty Sheep
Série : /
Catégorie : Fantasy

Surfant sur le principe d’un monde que seul le héros peut apercevoir, ce roman fantasy aborde deux temporalités : contemporaine et médiévale. La seconde, toutefois, n’est que peu développée et découverte à travers quelques rares descriptions, suffisantes pour donner le ton et l’ambiance. 

Le héros, ou antihéros, se voit confronté à une sorte de prophétie qui tait son nom et peut, seul, affronter et vaincre le mal qui frappe le monde secret. 

Si l’intrigue générale n’apporte rien de bien nouveau, l’auteur a su jouer sur les sentiments de son personnage principal et amener des doutes très compréhensibles. On retrouve, et c’est dommage, les entités classiques de la fantasy : elfes, nains…

Un bon moment de lecture, sans coup de cœur.

 

Kranken Krak de Jean Bury

Éditions Pulp Factory
Série : /
Catégorie : SF

Je lis peu de SF. Mais quand je tombe sur un roman sympa comme celui-ci, je le lis en entier ! 

Des machines pilotées par des IA, c’est un peu la normalité en SF (ou j’ai rien compris, ce qui est possible :)). Des IA qui s’affolent, aussi. 

Mais ici, l’auteur a su trouver une intrigue mêlant des personnages hauts en couleur, une enquête (presque) policière convaincante, de l’humour, un surdoué en informatique et des scènes de combats claires.

Le style frais de l’auteur, avec des descriptions simples et efficaces, et ses explications vulgarisées m’ont permis d’accrocher à l’intrigue. L’alternance narrative est bien pensée, la choralité agréable.

Une découverte très sympathique (mais je ne suis pas pour autant réconciliée avec la SF)

 

 Le sceau des Gylves de Nadine Debertolis

Éditions Marathon
Série : /
Catégorie : Fantastique (jeunesse)

Ce livre a un gros défaut : son début. Quel dommage de commencer ainsi, car la suite vaut vraiment le détour ! 

Je ne fais pas de critique constructive, jamais ! Cette réflexion est donc un ressenti : j’ai failli ne pas poursuivre ma lecture au-delà des 10 % minimum que nous nous imposons pour la sélection.   

Le roman commence par l’arrivée au lycée d’une jeune étudiante (encore) qui va rencontrer –  ... et là, je vois déjà vos sourcils se lever… eh ben, non : ni vampire ni loup ! 

Voici un extrait du résumé :

Pour sa rentrée en seconde, Lisa est servie en matière d’étrangetés : sa meilleure amie ne lui adresse plus la parole, des groupes d’élèves se comportent comme s’ils étaient sous hypnose, et un parchemin lui annonce qu’elle doit trouver des alliés pour affronter des « gylves ».
Par la suite, Lisa va mener une enquête pour découvrir ce que sont ces Gylves et ce qu’ils veulent. Aidée par un groupe d’ami, elle va affronter de nombreuses difficultés, comme ses propres doutes. 
 
Bien construit, avec des sentiments crédibles, des réflexions, ce petit roman m’a bien plus. Certes, l’auteure use de facilités, et par moment utilise un style trop « tell » (dit au lieu de montrer), mais cela reste cohérent, pas trop manichéen et agréable à lire.


 

nanet en salon

nanet en salon
Parce que j'écris, aussi...

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

formulaire ABC

Articles les plus lus (7 derniers jours)

Mentions légales et Cookies...

Ce site utilise google analytics pour obtenir des statistiques anonymes de fréquentation.

Ce logiciel satisfait aux législations en vigueur mais vous pouvez désactiver les cookies lors de votre visite.

Les adresses mails utilisées par la newsletter sont gérées par FeedBurner.