Et pourtant je l'aimais de Céline Thibaut (série)


Et si vous vous retrouviez plongé dans la forêt du Gévaudan, avec des bruits rappelant cex d'un monstre ? Liana va vivre une expérience de ce type, dans Et pourtant je l'aimais, premier tome de la série En plein cœur du Gévaudan de Céline Thibaut



Éditeur : L’ivre-book

Nb de pages : 93

Série :  : En plein cœur du Gévaudan

Traducteur : /.
***
Catégorie : Romance fantastique

***
Partenariat : / 

Challenge : /.


Liana, jeune étudiante mène une vie normale, fort amusante avec les péripéties de son amie nymphomane, jusqu’au jour où plusieurs meurtres sont commis dans la région du Gévaudan qui, d’après les enquêteurs, seraient de simples attaques d’animal sauvage.

Sa rencontre avec trois nouveaux arrivants va bouleverser sa vie…

Après de nombreuses recherches sur l’histoire de la région et sur la bête du Gévaudan, Céline Thibaut nous livre ce magnifique roman fantastique et d’amour.

Car, inutile de se le cacher, la bête du Gévaudan n’est pas un mythe, mais bien une réalité.




Biographie

Céline Thibaut est née en 1983.

Sa passion pour la lecture de roman contemporain et de fantaisie lui ont donné envie d’écrire son premier roman, Les racines de la perle, en collaboration avec Sylvain Portelance. 

L’histoire

  •  La légende raconte la bête, mais vivre la légende est-il encore possible ? 

Mon avis

J’ai eu la chance de rencontrer Céline lors du dernier salon Fantasy en Beaujolais. J’ai découvert une jeune femme adorable, souriante et tournée vers les autres.

Merci pour ces beaux moments partagés.

Alors que je pensais acheter un de ses romans, Céline m’a offert celui-ci. Je suis donc repartie avec deux livres.

Histoire.

Ce court roman se base sur la légende de la bête du Gévaudan et l’on trouve, en fin de livre un rappel  historique des différentes bêtes ayant sévi en France, ainsi que les sources documentaires. Pour autant, je n’ai pas classé ce livre dans la catégorie histoire, car si elle sous-tend l’intrigue, elle n’y entre pas complètement. C’est vraiment une nouvelle aventure que nous conte Céline.

Romance.

Les personnages de ce livre — des jeunes femmes modernes qui ont bien compris que l’amour ne se résumait plus à attendre le chevalier servant depuis sa fenêtre — étudient dans une faculté, en Gévaudan. Lorsqu’un groupe arrive, Liana se sent rapidement agressée par les regards intrusifs de l’un des nouveaux.

On découvre chaque protagoniste peu à peu, au fil des pages. Ce sera mon plus gros bémol, vu la taille du livre, il est assez difficile de s’approprier chaque personnage. Mais, comme c’est un premier tome, j’espère qu’ils sont développés dans la suite.

Style et alternance.

L’alternance entre les narrateurs permet de bien ressentir les sentiments des deux principaux héros, Liana et Reyne. Bon, vous voyez arriver le deuxième bémol ? C’est une narration à la première personne... et au présent.

Fort heureusement, de temps en temps, des chapitres à la troisième personne (mais toujours au présent) viennent conter une étrange affaire de meurtres, au travers des yeux du (très caricatural) commissaire Valy.

Ceci dit, Céline a composé un texte volontairement vif, avec des sentiments exacerbés, de nombreux dialogues et des pensées intimes qui viennent soutenir le texte. Les descriptions restent simples, sans grandes métaphores. L’ensemble est un peu pauvre (ah, oui, le présent...), à mon goût, mais fonctionne bien et se lit aisément.

Lirai-je la suite ? 

Évidemment !

Au final

Les mots pour : rappels historiques, jeunes femmes, ambiance, enquête.

Les mots contre : je et présent.


En bref : un premier tome convaincant, avec une aventure bien pensée. 

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

formulaire ABC

Articles les plus lus (7 derniers jours)