Cendres de Johanna Marines - #PLIB2020


Entre meurtres et pauvreté, les vies de ces personnages nous entraînent dans un monde bien sombre ! Découvrez Cendres, un polard historique de Johanna Marines


Éditions SNAG

Nb de pages : 404

Série : / 


***
Catégorie : Polard Historique Jeunesse




Londres, 1888. Nathaniel et Luna vivent dans un quartier mal famé de l’East-End. Pour survivre, ils sont obligés de revendre les objets qu’ils ont volés.

Au même moment, à Westminster, Agathe accepte de devenir la domestique de la famille Henwoorth. Leur destin va basculer le jour où Nathaniel va découvrir un cadavre.

Agathe, une jeune femme plutôt naïve prête à tout pour payer les médicaments de sa mère malade. Celle-ci va être embauchée comme parurière chez les Henwoorth. Mais, rapidement, le fils ainé de la famille, Archibald, se montre étrange... Qu’attend-il vraiment d’elle ? Et si un tout autre destin l’attendait ?

Nathaniel Depford, un jeune homme de 27 ans, qui travaille comme allumeur de réverbères dans la vieille ville. Orphelin, il ne sait presque rien de ses origines. Mais, quand celle qu’il considère comme sa sœur, Luna, disparaît et que d’étranges cauchemars refont surface, son monde fragile vacille... Réussira-t-il à retrouver Luna avec l’aide de la police ? Ou devra-t-il faire chemin seul pour comprendre les forces obscures qui tirent les ficelles en coulisse ? Et si son passé le rattrapait ?
  

Sortie : 4 Avril 2019 | #ISBN9782490151080



Ce livre a été offert par la maison d’édition dans le cadre du PLIB 2020. 

Je remercie les éditions SNAG pour cette opportunité. 

Biographie

Johanna MARINES est née en 1992. 

Johanna est une grande curieuse, passionnée par les mystères et les sociétés secrètes ! Petite, elle s’imaginait archéologue au côté d’Indiana Jones, courant en plein désert à la recherche de reliques perdues ! 25 ans plus tard, c’est plutôt le monde médical qui fait partie de son quotidien.

Lectrice assidue, elle dévore tous les livres qui lui passent sous la main et ne peut pas s’empêcher d'en remplir sa valise quand elle part en vacances. Grande amatrice de thrillers et d’anticipation, elle adore découvrir des univers surprenants qui nourrissent son imagination.  

C’est finalement en Avril 2015, qu’elle décide de se lancer dans l’écriture en couchant sur le papier les premiers chapitres d’une histoire qui prend beaucoup trop de place dans sa tête. Encouragée par les premiers retours positifs, elle termine le premier jet quelques mois plus tard, et Airstronomy voit le jour, une dystopie futuriste où l’air est devenu irrespirable.

Actuellement, elle travaille sur son deuxième roman, un roman d’anticipation aux notes orientales qui fait vaciller la frontière entre virtuel et réalité.

Source


L’histoire

  •  Agathe voit sa vie chamboulée par une annonce dans le journal : elle devient parurière pour une riche famille de joailliers. Mais derrière les dorures se cachent de troublants mystères... 

Mon avis

J’avais repéré ce livre lors des Aventuriales, mais mon budget ne me permet pas d’acheter Tous les livres qui m’attirent... Fort heureusement, les éditions SNAG ont offert ce roman aux jurés du PLIB.

Cendres a aussi été proposé dans les présélectionnés du Prix des Aventuriales. Son résumé et la couverture y sont pour beaucoup. On en reparle plus loin.

LECTURE EN QUATRE TEMPS

Ce livre a été lu en Lecture commune sur le groupe du PLIB, avec Audrey Lectures d’A ; Aurélie Acl ; Bluesky ; Chaaa ; Cristalia ; Idril Palanen ; KristieWonka ; Mana ; Mégane la pause lecture et Mélo de lecture. Vous retrouverez leurs chroniques sur le site.

Comme pour Le serment de l’orage de G Katz, je modifie donc la forme de l’article et vous livre un avis sur chaque partie lue.

Le livre a donc été décomposé en quatre temps de lecture avec 25 % à chaque fois, afin que les participants avancent ensemble, sans risquer de spoiler.

Nous avons donc découpé de cette façon :


  • Partie 1 : Jusqu’au chapitre 10 inclus
  • Partie 2 : Jusqu’au chapitre 24 inclus
  • Partie 3 : Jusqu’au chapitre 41 inclus
  • Partie 4 : Jusqu’à la fin 


Vous allez donc retrouver de courts avis sur chaque partie. Attention, ce découpage dévoile quelques éléments de l’intrigue ! J’ai tenté d’en dire le moins possible, et les spoilers sont masqués : vous pouvez les révéler en passant dessus.

PREMIÈRE PARTIE

Dans les premiers chapitres, les choses se mettent doucement en place. Les deux personnages « principaux » sont intéressants, leurs sentiments ressortent bien. Je ne m’y suis pas encore attaché, mais si la suite reste dans le même style, ils ont de très bonnes bases.

L’écriture est assez simple et entachée par  l’usage de clichés narratifs parfois redondants : « frisson le long du dos ». Malheureusement j’ai trouvé quelques coquilles (imputables à la ME) et beaucoup de répétitions.

J’ai noté très peu de magie/fantasy/fantastique : à part deux trois objets mécaniques rouillés, l’histoire tend plus vers un polard sur fond historique.

À la fin de cette première partie, j’ai pas mal de questions, déjà, ce qui est de bon augure.

DEUXIÈME PARTIE

Après deux jours de pause, pour que tous les lecteurs du groupe puissent échanger sur la première partie, j’ai retrouvé Agathe, Nathaniel et bien d’autres personnages.

Le constat principal : toujours très peu de fantaisie. Ce roman s’oriente véridiquement vers une aventure avec les marqueurs des polards. Pour un livre sélectionné en « Littérature de l’imaginaire », je trouve cela dommage.

Concernant les personnages, je n’ai ressenti aucune émotion lors de la disparition de Luna (dit dans le résumé), ce qui dénote un manque de charisme. Je suis un peu étonnée de la relation entre Archibald et James (deux frères) alors que l’un vient d’obtenir tout l’héritage de la famille et l’autre, rien ! C’est certainement expliqué plus loin, mais sur le coup, j’ai trouvé cela assez louche. Dans le même genre, (spoiler) Le coup du diamant était téléphoné ! Qui laisserait une jeune femme, arrivée le jour même partir avec un caillou aussi majestueux, sans chaperon ni assurance ? Même chamboulés par la mort du père de famille, ce n’est pas crédible.

L’intrigue des meurtres et celle des corps disparus me laissent dans l’attente de réponse. Voyons dans la suite si mes intuitions sont les bonnes...

Côté écriture et rythme, c’est très sympa, ça se lit bien. Le fond est moins prégnant, avec moins de descriptions que dans la première partie. Un bémol pour les marqueurs temporels, avec des écarts de plusieurs jours sans justification. L’autre point qui m’a chagriné, ce sont les alternances narratives avec décalage dans la ligne temporelle. Je m’explique : On suit A sur la journée X et on passe à B sur plusieurs moments, donc les journées X+1 ou X+2, puis on revient à A toujours en journée X... Cela créait une petite confusion.

Pour l’instant, une découverte agréable, sans coup de cœur. En témoigne le fait que je n’ai pas d’impatience à le poursuivre.

TROISIÈME PARTIE

À la reprise de ma lecture, j’avis de nombreuses questions qui ont trouvé réponse dans cette troisième partie. Mon intuition ne m’avait pas trompée sur l’agresseur. Un joli sociopathe ! Johanna Marines a su créer ici un personnage riche avec une « raison » d’agir pour l’instant inconnue, mais suggérée par deux ou trois petites réflexions.

Dans manoir, on découvre un « cabinet de curiosités » intéressant. J’espérais un truc plus soutenu, avec des descriptions, mais comme pour beaucoup d’éléments du livre, tout est abordé et rapidement chassé par l’aventure qui continue.

Une information tombe comme un cheveu sur la soupe lors du chapitre 36 ! (spoiler) on apprend que deux personnages sont jumeaux. C’est trop gros, désolée, mais ça passe mal. Deux jumeaux (ici sous-entendu de vrais jumeaux) se ressemblent comme deux gouttes d’eau ! Du coup, les personnes en rapport avec les deux se rendent forcément compte de cette ressemblance...

Johanna Marines a aussi voulu jouer la carte émotion dans cette troisième partie en sacrifiant un des personnages (sans succès, vu le peu d’attachement au personnage).

Je ressors donc de cette lecture assez mitigée. J’espère que la dernière partie apportera les réponses aux nombreuses pistes lancées. Heureusement, le livre se lit vite, avec quelques points intéressants, comme l’intrigue policière avec un inspecteur ni bon ni mauvais ou encore le sociopathe qui devrait commettre encore quelques crimes.

QUATRIÈME PARTIE

La dernière partie est plus vive, avec le dénouement des pistes d’intrigues. On suit pratiquement qu’un seul personnage après un montage en alternance lors des trois autres parties du livre.

Les vérités éclatent, avec un jeune homme qui parcourt la ville en tous sens, sur un timing des plus serrés ! Une digression vient d’ailleurs s’imposer au lecteur, sans qu’elle ne soit justifiée autrement que par l’ajout d’un peu de steampunk.

Un très bon point pour l’utilisation d’un élément amené très tôt dans le livre : la belle bleue. Sans cette réutilisation à la fin, cet élément aurait conforté la sensation de pistes inabouties.

Je dénote sur l’ensemble un manque de crédibilité, quelques incohérences et un manque d’explication évident (spoiler) sur la fabrication des diamants. Pour le style, de très nombreuses répétitions, tant sur les mots que sur des tics d’écriture. Je termine donc cette lecture avec un avis très mitigé.

Le PLIB ? 


Non, ce livre n’entrera donc pas dans mes favoris pour les cinq finalistes. Ce n’est pas tant lié au livre, qui se lit aisément, mais au manque évident de marqueurs de l’imaginaire.

Je ne le classe d'ailleurs pas en SF, dans cet article et il n'a pas été retenu pour le prix des Aventuriales pour cette raison.

Au final

Les mots pour : sociopathe ; ambiance des premiers chapitres ; rapidité de lecture ;

Les mots contre : manque de crédibilité ; manque d’attachement aux personnages ;


En bref : un polard historique avec quelques rares touches de steampunk, de très bonnes idées, mais un gros manque de crédibilité et d’approfondissement. 

 

nanet en salon

nanet en salon
Parce que j'écris, aussi...

Pour me contacter

Nom

Adresse e-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

formulaire ABC

Articles les plus lus (7 derniers jours)

Mentions légales et Cookies...

Ce site utilise google analytics pour obtenir des statistiques anonymes de fréquentation.

Ce logiciel satisfait aux législations en vigueur mais vous pouvez désactiver les cookies lors de votre visite.

Les adresses mails utilisées par la newsletter sont gérées par FeedBurner.