Félines de Stéphane Servant - #PLIB2020

Et si demain, la société changeait radicalement ? Que les femmes deviennent plus fortes, plus libres ? découvrez l'aventure de Louise, héroïne de ce roman jeunesse teinté de science-fiction : Félines de Stéphane Servant. 


Éditions du Rouergue (épik)

Nb de pages : 384.

Série : / 

*** 
Traducteur : /.
Illustration :

***

Catégorie : Jeunesse  Science-Fiction
Challenge : ABC imaginaire 2020.



Personne ne sait exactement comment ça a commencé. Ni où ni quand d'ailleurs. Louise pas plus que les autres. Ce qui est sûr, c'est quand les premiers cas sont apparus, personne n'était prêt et ça a été la panique. Des adolescentes qui changeaient d'un coup. Des filles dont la peau se recouvrait de... dont les sens étaient plus... et les capacités... Inimaginable... Cela n'a pas plu à tout le monde. Oh non ! C'est alors qu'elles ont dû se révolter, être des Félines fières et ne rien lâcher !


Sortie : Août 2019   #ISBN9782812618291

Ce livre m'a été prêté par une amie que je remercie, car grâce a elle, je pourrais voter sereinement, en février. 


Biographie

Après des études de littérature anglophone, Stéphane Servant a été intervenant artistique en milieu scolaire et associatif. Il s'est ensuite aventuré dans le développement culturel, les arts du cirque, le graphisme, l'illustration de presse. Il se consacre aujourd'hui pleinement à l'écriture d'albums jeunesse et de romans.

Source

L'histoire


Un extrait (site édition le Rouergue)

Mon avis

Comme pour pas mal des bouquins de la sélection 2020, j'ai découvert ce roman en lisant son résumé. Je ne l'avais pas sélectionné, car l'extrait posté ci-dessus ne m'avait pas suffisamment plu. Pour mémoire, l'exercice consistait à choisir 20 romans parmi 124... avec tout ce que cela induisait en frustration et risque de passer à côté d'un pépite.

A ce jour, j'ai lu 14 des bouquins de la sélection finale, comme vous pouvez le constater sur l'image jointe et deux sont en cours de lecture.

Je sais déjà, pour huit bouquins, qu'ils ne feront pas partis de mon vote, mais 6 bouquins sont en balance dont ce roman.


Première personne


Et pourtant, il partait très mal, avec une narration à la première personne ou homodiégétique. J'ai vraiment eu de la peine, lors des premières pages. Je comprends la volonté des auteurs, pour que l'on s'identifie plus facilement... mais, décidément, j’adhère mal et encore plus avec de jeunes héros.

Le mot du jour

Je n'ai pas encore abordé les différents types de narrations existantes. Or, je parle souvent de cette narration que je n’apprécie pas. Je vais donc faire un petit rappel sur les narrations principales et commencer dans cet article par la narration à la première personne. J'expliquerai celle à la troisième personne dans la chronique sur Engrenages et Sortilèges d'Adrien Tomas. Il en existe d'autres, comme  la seconde personne (tu) ... elles sont moins fréquentes.

La  narration à la première personne

Le personnage raconte l’histoire. Le but de l'auteur est d'immerger ses lecteurs au coeur de l'aventure. Très subjective, cette forme narrative se limite aussi a ce que voit et ressent le personnage.

Pour une vision globale et amener des informations sur le monde, sur les actes et pensées des autres acteurs de l'histoire, l'auteur devra utiliser des stratagèmes : dialogues, lecture par le héros... Mais cela peut aussi être un avantage, puisque l'auteur peut aisément cacher des informations : elles ne sont pas accessible au personnage qui raconte, donc pas non plus au lecteur !

Ce n'est pas une forme de narration récente, bien que de nombreux ouvrages sortent sous cette forme actuellement. Elle a été beaucoup utilisée au XVIIIe siècle.

Bien sûr, ce type de narration peut se mêler avec la suivante, avec des alternances, des récits enchâssés, un passage à la première personne dans un roman à la troisième...

Dans ce livre

La narration choisie par Stéphane Servant, dans ce livre est donc à la première personne et suit le personnage de Louise. Après une courte lettre d'un journaliste, Louise nous raconte son aventure. Une mutation a touché les adolescentes et des poils ont peu a peu recouvert leur peau.

Je n'ai jamais réussi a me projeter dans ce personnage (trop jeune ?). Le travail de l'auteur, pour amener les informations sur le monde est remarquable, bien que visible. D'ailleurs, de nombreux points de l'intrigue sont assez prévisible et déductibles.

Critique et société


Louise n'a pas été la première, ni la dernière. Elle a vécu les premiers signes en voyant une collègue de son lycée couverte d'un duvet qu'elle tentait de raser. La photo de cette fille a fait le tour des réseaux sociaux et provoqué un suicide. Car l'auteur de ce roman ne cache pas ses sentiments pour ces réseaux, pourfendeurs du pire et rarement du meilleur. Les mots clachent, impactent et montrent la vérité nue : la mort est au bout des commentaires acerbes, violent et méchants de ces gens qui se cachent derrière leurs écrans, sous des pseudos. 

Cette dénonciation, ainsi que la monté de l'intégrisme envers les filles comme elle, celles qui ont muté, sont vraiment les points forts du livre. On trouve un peu des idéaux féministes, avec leur écueil, la violence des femmes pour gagner ce qu'elles pensent être une liberté. D'autres sujets douloureux sont abordés, comme le viol, sans tomber dans des démonstrations ou du voyeurisme.

Le livre aborde tous ces points de façon faussement légère, avec le point de vue de Louise. La jeune femme se pose des questions, cherche à comprendre. Le lecteur suit ses réflexions.

La suite ? 


Ce livre est un tome unique. s'il avait été le premier tome d'une série, aurais-je poursuivi la lecture ? Je ne pense pas, car je n'ai pas accroché aux personnages.


Au final

Les mots pour : intrigue, critique de société, Féminisme.

Les mots contre : première personne.


En bref : un roman dynamique qui aborde de nombreux problèmes de société, comme les affres des réseaux sociaux. Narré à la première personne, le livre n'a pas su totalement m'emporter dans ses pages, malgré de nombreuses qualités. 

 

nanet en salon

nanet en salon
Parce que j'écris, aussi...

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

formulaire ABC

Articles les plus lus (7 derniers jours)

Mentions légales et Cookies...

Ce site utilise google analytics pour obtenir des statistiques anonymes de fréquentation.

Ce logiciel satisfait aux législations en vigueur mais vous pouvez désactiver les cookies lors de votre visite.

Les adresses mails utilisées par la newsletter sont gérées par FeedBurner.