Rocaille de Pauline Sidre - PLIB2021


Plongez-vous dans une fantasy baroque qui ne vous lâchera plus ! Découvrez le roman fantasy de Paulise Sidre : Rocaille


Rocaille de Pauline Sidre  - PLIB2021

Éditions Projet Sillex


Nb de pages : 480.

Série : / 

*** 
Traducteur : /.
Illustration :

***
Catégorie : Fantasy
Partenariat : PLIB et Projet Silex
Challenge : /.

Plongez-vous dans une fantasy baroque qui ne vous lâchera plus !

Gésill est mort, et il le serait resté si les Funestrelles, des bandits de la pire espèce, ne l’avaient pas ramené à la vie pour l’inciter à reprendre le trône. En quête de son assassin et d’un sens à sa non-vie, il devra partir à la recherche du dernier représentant des Magistres, des êtres mythiques autrefois persécutés et exterminés par son aïeul. C’est le début d’un périple qui changera à jamais la Rocaille....

#isbn9782490700035

Ce livre a été offert aux jurés du PLIB par l’éditeur. Je les remercie pour cette découverte. 

Biographie

Pauline Sidre travaille comme bibliothécaire. Elle a appris le latin en Lorraine, le grec en Alsace, le code typographique à Paris et la bibliothéconomie dans les Hauts-de-Seine. « Rocaille » (2020) est son premier roman.

L’histoire

  •  Le roi est mort, vive le roi... car même mort, Gésill arpente la Rocaille, sa terre. Même mieux que de son vivant ! 

Mon avis

J’ai découvert ce livre dans les titres du PLIB et les premières pages (10 %) m’avaient suffisamment convaincue pour que je vote pour ce roman

Je trouvais l’écriture fine, travaillée, avec des dialogues « vivants » frais, des personnages assez charismatiques, même morts. 


Reprise difficile

Comme le livre est dans les 25 du PLIB2021 et que je tente d’en lire le plus possible avant la date fatidique du vote des 5 derniers, j’ai repris ce roman. 

Mais la magie qui m’avait charmé dans un premier temps s’était un peu envolée. Des passages plus longuets, un manque d’intérêt pour certains paragraphes et une construction en alternance avec moult personnages m’ont fait reposer le roman quelques jours. 

De nombreux avis très positifs et la confirmation que le début ne valait pas la fin m’ont poussé à reprendre la lecture. 

Magistre magistral


Le personnage que j’ai préféré, tout au long de cette longue aventure, reste le magistre, avec sa liste de nom longue comme une phrase. C’est celui qui a une évolution la plus marquante, à mon avis, dans ce texte. Penaud, apeuré, riant, amoureux, sombre, blessé physiquement et moralement, on suit ses sentiments tout au long du roman.

L’alternance narrative entre les personnages, prend aussi, par moment, une alternance temporelle et l’auteure revient sur la vie passée du magistre, depuis sa naissance jusqu’à son arrivée auprès de Gésill, le roi mort-vivant. À chaque période, un prénom. D’où la liste... 

Ses pouvoirs incontrôlés et les quelques manques dans son éducation en font un personnage attachant et loin des héros surdoués, sans faille ni défaut.  

Dans ce livre, il incarne la vie, l’évolution, la progression, en opposition à Gésill qui est... mort. 

Gésill et l’immortalité


À travers l’aventure du roi mort, l’auteure aborde le thème de l’immortalité. 
» Qualité, état de ce qui se perpétue ou semble se perpétuer indéfiniment, à travers une succession ininterrompue d’organismes ou d’éléments semblables. « (CNRTL)
C’est exactement la vie de Gésill qui perdure malgré un incident notable : il meurt.

L’auteure, après cet événement, qui marque le début du roman, nous ouvre les protes d’un monde où magie et nature ont disparu. La rocaille, pays souffrant d’une météo capricieuse, ne peut nourrir correctement ses habitants. Sa terre asséchée, malmenée par les intempéries, survit. 

On apprend, au fil des pages qu’une seul enclave contre ces événements climatiques : le palais où vivait Gésill. Une forteresse sous cloche. Les rois verts, seuls détenteurs de magie, y font pousser des légumes à foison. Mais vivre entre quatre murs, est-ce vivre ? Ce livre trouve une étonnante résonance avec le confinement que nous vivons actuellement... 

Gésill va découvrir le monde autour de son château, ainsi que les troubles du temps. Mort, il ne subit plus le froid, ne craint plus la pluie. Mais il réalise la chance perdue, cette vie dorée dans l’enceinte verte. 

Une immortalité contre une vie... 

Le roi perdure, reste, arpente la terre jour après jour, dans une forme d’immortalité. Comme dit un peu plus haut, il s’oppose au magistre (et ils forment un duo épatant) qui vibre, ressent, évolue, avance... 

Pour aller plus loin : 

Écologie


Je terminerai cette présentation par un mot d’écologie. L’auteure, à travers cette fable, montre les dérèglements climatiques et la nature en souffrance. Des zones immenses de terre aride, des cultures maigrichonnes, des engrais magiques... 

Notre planète subit notre comportement et les affres d’une consommation toujours plus excessive. 


SÉLECTION DANS LES 25 ? LES 5 ? 

J’avais sélectionné ce livre dans les 25, mais, à ce jour, je ne sais pas si je le choisirai dans les 5. C’est un bon candidat, mais le début très lent et quelques longueurs et passages me font vraiment hésiter. 

Au final

Les mots pour : finesse de l’écriture, magistre, 

Les mots contre : quelques longueurs, rythme lent au départ, nombreux personnages, 

En bref : une belle histoire fantasy qui change des habituelles quêtes. De très bonnes idées, des personnages assez charismatiques (même morts) et une réflexion écologique intéressante. 

1 commentaires :

Pauline a dit…

Un grand merci pour cet avis et cette belle analyse ! Je suis ravie que mon roman vous ait plu !

 

nanet en salon

nanet en salon
Parce que j'écris, aussi...

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

Adresse e-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

formulaire ABC

Articles les plus lus (7 derniers jours)

Mentions légales et Cookies...

Ce site utilise google analytics pour obtenir des statistiques anonymes de fréquentation.

Ce logiciel satisfait aux législations en vigueur mais vous pouvez désactiver les cookies lors de votre visite.

Les adresses mails utilisées par la newsletter sont gérées par FeedBurner.