Vampyria, La Cour des Ténèbres de Victor Dixen - #PLIB2021


Le roi est mort… Ah, non, le roi est un vampyre, vive le roi. Découvrez l’histoire uchronique de Victor Dixen : Vampyria, La Cours des Ténèbres


Vampyria, La Cours des Ténèbres de Victor Dixen

Éditions Robert Laffont 
Collection R

Nb de pages : 496.

Série : / 

*** 
Traducteur : /.
Illustration :

***
Catégorie : Fantasy – Uchronie

Challenge : ABC2021.

« Tu vas t’épanouir à Versailles telle une fleur exotique. Les vampyres du palais raffolent de tout ce qui sort de l’ordinaire. Mais attention : la Cour des Ténèbres a ses codes, ses pièges mortels, et le moindre faux pas s’y paye au prix du sang… »

En l’an de grâce 1715, le Roy-Soleil s’est transmuté en vampyre pour devenir le Roy des Ténèbres. Depuis, il règne en despote absolu sur la Vampyria : une vaste coalition à jamais figée dans un âge sombre, rassemblant la France et ses royaumes vassaux. Un joug de fer est imposé au peuple, maintenu dans la terreur et littéralement saigné pour nourrir l’aristocratie vampyrique. 

Trois siècles plus tard, Jeanne est arrachée à sa famille de roturiers et catapultée à l’école formant les jeunes nobles avant leur entrée à la Cour. Entre les intrigues des morts-vivants du palais, les trahisons des autres élèves et les abominations grouillant sous les ors de Versailles, combien de temps Jeanne survivra-t-elle ?


#isbn9782221250570


Biographie


Autour du livre


Mon avis


Lorsque j’ai lu le résumé, j’ai hésité :" encore une histoire d’une jeune fille dans une école et de vampyres… »  Puis, j’ai feuilleté les premières pages et j’ai douté. Je n’ai donc pas sélectionné ce livre pour le vote des 25. J’en reparle plus loin… 

Ce livre a été lu en LC avec quelques jurés du Plib. 


Uchronie

Le roman se base sur un point de divergence historique : le roi Louis XIV n’est pas mort et a été transmuté en Vampyre. Durant les trois siècles suivants, cette transformation, la France et le reste du monde ont évolué différemment.

Gouvernés par des Vampyres, les roturiers (le peuple) payent ses impôts en sang frais. Les nobles ne rêvent que de devenir Vampyres à leur tour, alors que les serviles paysans offrent leurs bras aux saignées.

La magie et l’alchimie ont permis des progrès très différents de ceux que nous avons connus au siècle des Lumières. L’électricité n’existe pas… et l’auteur a donc puisé dans d’autres technologies, comme la puissance de l’eau pour déplacer de lourdes portes.

Le livre, aux nombreuses descriptions riches et savoureuses, se déroule donc « à notre époque » tout en restant sur des codes du XVII siècle : calèches, vêture, bougeoirs… 


Aventure épique 


Composé de chapitres dynamiques, avec une écriture alliant fluidité et efficacité, le livre se lit très rapidement. 

C’est une aventure. L’histoire d’une jeune femme qui perd tous ses repères et va devoir se recomposer, tout en vivant mille petits tracas du quotidien : apprendre à grimper sur le dos d’un pur-sang, se battre avec une épée, parler courtoisement… 

Le tout parsemé de scènes macabres. L’hémoglobine coule, les têtes volent. 

La nouvelle vie de Jeanne n’est pas semée de roses, mais d’embûches. Le chemin vers l’objectif qu’elle s’est fixé prend des allures de calvaire. 

Victor Dixen nous offre un texte sombre, magnifié par un style impeccable. 

Je regrette quelques petits passages un brin redondants sur les pensées noires de l’héroïne, vers le milieu du livre. Je me pose aussi des questions sur l’apport de culture asiatique. Une ouverture pour le tome deux ? 


Personnage et évolution


La jeune demoiselle fraiche des premières pages évolue vers un personnage complexe. Loin des princesses au cœur pur, pleines de bonnes intentions, toujours bien coiffées, Jeanne se révèle revêche, forte, surprenante. 

Les personnages secondaires, notamment Naoko, sont aussi développés au fil des pages du roman. L’auteur apporte pour chacun des détails sur leur monde particulier, leur famille, leur dévotion ou non au monde vampyrique. C’est riche et chaque personnage a son propre caractère.  

SÉLECTION DANS LES 25 ? LES 5 ? 



Comme évoqué plus haut, je n’ai pas sélectionné ce livre dans les 25. Je l’ai écarté au tout dernier moment, puisque j’avais 28 livres le dernier jour… 

Mais j’ai eu un coup de cœur pour ce roman et il sera très certainement dans mes 5 pour le vote de mars. 


Au final

Les mots pour : aventure, uchronie, personnage de Jeanne, 

Les mots contre : /


En bref : une aventure dynamique et sombre, portée par une écriture efficace, des rebondissements et une évolution très crédible du personnage principal.

 

nanet en salon

nanet en salon
Parce que j'écris, aussi...

Ma liste de blogs

Newsletter

Obtenez les nouveaux articles par mail :

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

formulaire ABC

Articles les plus lus (7 derniers jours)

Mentions légales et Cookies...

Ce site utilise google analytics pour obtenir des statistiques anonymes de fréquentation.

Ce logiciel satisfait aux législations en vigueur mais vous pouvez désactiver les cookies lors de votre visite.

Les adresses mails utilisées par la newsletter sont gérées par Follow.it