L'Héliotrope de E.S. Green - #plib2021


Une chasse au trésor ? Découvrez l’aventure vécue par Prudence dans ce premier tome de la série Steam Sailors d’E.S. Green : L’Héliotrope.



Éditions 
Gulf Stream Editeur

Nb de pages : 384.

Série : Steam Sailors (Tome 1)

*** 
Traducteur : /.
Illustration : Vaderetro

***
Catégorie : Fantasy, jeunesse
Partenariat / 
Challenge : PIF2021.

« Quatre siècles après la Grande-Fracture, les habitants du Bas-Monde traversent une ère obscure et rétrograde, tandis que le Haut-Monde, figé depuis l’extinction des Alchimistes, demeure inaccessible et fait l’objet de tous les fantasmes.
Originaire du Bas-Monde, Prudence vit en paria car elle voit l’avenir en rêves.
Une nuit, son village est attaqué par des pirates du ciel. Enlevée et enrôlée de force à bord de L’Héliotrope, un navire volant à la sinistre réputation, la jeune orpheline découvre un nouvel univers, celui du ciel et de ses pirates. Prudence fait la connaissance des membres de l’équipage, qui ne tardent pas à lui révéler leur secret : ils détiennent un indice, menant à une série de « clefs » disséminées dans le monde qui permettrait de retrouver la cité des Alchimistes… »

#isbn9782354887759



Biographie

Née en 1989, E. S. Green s’est d’abord tournée vers une carrière scientifique et médicale avant de se lancer dans l’écriture. Elle est fascinée par la navigation et la piraterie du XVIIIe siècle. Pour L’Héliotrope, qui est son premier roman, elle s’est inspirée de cette époque et d’une histoire inventée pour sa jeune fratrie, il y a maintenant près de dix ans.

Autour du livre


Mon avis

Le plib, c’est aussi découvrir des livres que l’ont aurait jamais lu ou même connu. C’est le cas pour ce roman. Le résumé ne m’attirait pas vraiment, les premières pages avaient pourtant classé le livre dans les possibles, mais il fallait en choisir 25… 

Finalement, ce livre m’a été offert, j’ai donc pu le découvrir avant les votes et j’ai déjà acheté la suite ! 

Pirates


Sans être une grande fan des livres de pirates, j’avoue que j’aime bien. Surtout depuis la série Les Salauds Gentilshommes de Scott Lynch. C’est l’une des raisons qui m’avait fait hésiter sur ce livre.

Ici, ce sont des pirates tout à fait convaincants que nous offre E S Green. Gouailleurs, soûlards, respectueux du code de piraterie et d’une certaine forme d’honneur, amoureux de la liberté et voleurs. Plutôt Arsène Lupin que Robin des bois, car s’ils volent surtout les riches, ils ne redistribuent pas leurs larcins. 

Ce que j’ai vraiment trouvé extraordinaire, c’est leur relation avec l’héroïne du roman, la très jeune Prudence. À aucun moment, ces hommes n’ont tenté d’abuser d’elle. Malgré les privations, malgré les longues journées dans un bateau isolé. De vrais hommes, avec de vraies valeurs. Bon, ils la malmènent en se moquant gentiment. On sent toutes leurs failles dans leur façon de la protéger. Elle devient leur moucheron, leur petite chose et chacun des différents protagonistes lie une relation spéciale avec elle. 


L’héliotrope


Mais qui dit pirates, dit bateau. Et de nombreuses scènes se déroulent sur le pont, avec des descriptions riches et savoureuses. L’auteure a su jongler entre aventure, fond et descriptions de l’environnement. 

Le bateau lui-même est déjà d’une grande invention, avec des ponts en bois, certes, mais aussi des rouages, une machinerie, de l’eau coulante… des ballons et des ailes, car l’histoire se passe essentiellement dans les airs. 

carte du monde Steam Sailors

Les îles sont suspendues dans les airs, mais ont des plages (au bord du vide) des ponts, des bateaux. Et certaines des routes avec des chars, comme Port Régal (à droite sur la carte).

Ces nombreux apports descriptifs amènent un univers steampuk très agréable. En plus des rouages déjà cités, de nombreux objets mécaniques gravitent autour des héros : nacelles ailées, montres diverses, télescopes… un arsenal lié à l’intrigue et qui la soutient sans apparaître sans raison. 


Charisme et alchimie.


Si les alchimistes sont les grands absents du roman puisqu’ils ont disparu 400 ans avant le début de l’histoire, leur présence se fait sentir dans ce qui manque. Que ce soit pour certaines peuplades la perte d’un statut, ou pour d’autres l’envie de retrouver la fortune qu’une légende relate, tout tourne autour d’eux dans ce monde. 

Et Prudence va vivre une drôle d’aventure sur leurs traces. Enrôlée sur l’Héliotrope (dixit le résumé), elle va découvrir les îles, les coutumes des uns et des autres, en plus de ces nouveaux collègues. Son évolution dans le livre est remarquable. Tout en douceur, elle s’impose. C’est un personnage que j’ai beaucoup apprécié, plein de candeur, et de force inattendue. 

Chez les pirates, j’ai eu un peu de mal, au départ, à départager Gareth et Sergeï. Ezekiel est plus simple à cerner.  Mousquet reste très énigmatique à la fin de ce tome, j’espère en découvrir plus sur lui dans le deuxième. 


Vote des 25 ? Vote des 5 ? 

Comme dit plus haut, je n’ai pas voté pour ce roman lors des phases de sélection, mais j’ai voté pour lui, hier… pour les cinq finalistes. 

Au final

Les mots pour : style, intrigue, piraterie, Prudence, Steampunk

Les mots contre : /


En bref : un roman plus que convaincant, avec une aventure savoureuse dans un univers riche. Des personnages charismatiques et une belle évolution pour l’héroïne. 

 

nanet en salon

nanet en salon
Parce que j'écris, aussi...

Ma liste de blogs

Newsletter

Obtenez les nouveaux articles par mail :

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

formulaire ABC

Articles les plus lus (7 derniers jours)

Mentions légales et Cookies...

Ce site utilise google analytics pour obtenir des statistiques anonymes de fréquentation.

Ce logiciel satisfait aux législations en vigueur mais vous pouvez désactiver les cookies lors de votre visite.

Les adresses mails utilisées par la newsletter sont gérées par Follow.it