Coeur à corps de Valérie Simon

Quoi de mieux, un soir d'Halloween, qu'un texte qui vous emporte aux portes de l'horreur ? découvrez les nouvelles horrifiques ou fantastiques de Valérie Simon, dans ce recueil : Cœurs à corps.


Éditeur : Bragelonne (snark)

Nb de pages : 237

Série : / 
Traducteur : /.
***
Catégorie : nouvelles, fantastique.

***
Partenariat : / 

Challenge : ABC imaginaire 2017.


Avec brio, Valérie Simon emmène ses lecteurs sur les chemins escarpés de son imaginaire d’une sombre richesse. Dans ce recueil sont réunies quatorze de ses nouvelles sorties à l’unité dans la collection Brage.
Récits fantastiques, contes noirs ou mythes post-apocalyptiques, la plume de Valérie Simon s’attaque à tous les genres pour mieux décortiquer l’âme humaine et son rapport à l’indicible. Ses histoires acérées, dans lesquelles l’homme est tour à tour proie et chasseur, et la créature objet de fascination et d’horreur, ne laisseront aucun lecteur indifférent…




Biographie

Valérie Simon est née en 1963 à Strasbourg.

Écrivaine française de fantasy et de science-fiction, elle a publié cette série en 1997.

Son site


J’ai rencontré Valérie à plusieurs reprises. Dynamique et sympathique, elle reste d’une grande simplicité. Avec un sourire charmeur (et des fraises Tagada offertes à chacune de ses dédicaces), elle a su gagner mon amitié. 

L’histoire

  • Ce recueil présente quatorze nouvelles fantastiques, variant sur le thème des vampires et autres bêtes aux mœurs sanguinaires. 

Mon avis

J’ai les nouvelles. Aussi lorsque Valérie a sorti ce recueil, me suis-je empressée d’en faire l’acquisition (avec une dédicace, en plus). J’avais prévu de le lire en début d’année, mais lors d’une discussion, j’ai appris qu’une nouvelle se déroulait fin octobre pour la nuit d’Halloween.

Dans l’ensemble.


C’est un recueil que j’ai lu plus rapidement que prévu et qui m’a enchanté par le style adorable de l’auteur et par des nouvelles différentes bien qu’abordant les « mêmes » thèmes.

Vampires, bêtes sauvages et sanguinaires, psychopathes, Valérie nous abreuve d’horreurs avec une écriture fine et recherchée. Chaque mot semble pesé, pour nous guider vers l’indicible, vers une part de folie, vers un sentiment glauque.

Bref, une très jolie écriture qui magnifie ces nouvelles et amène des descriptions riches et savoureuses. Et, paradoxalement, alors que je n’aime pas les narrations à la première personne, je n’ai pas été dérangée ici. Comme quoi, quand c’est bien fait...

Les nouvelles.

Dans un recueil, tous les textes ne peuvent pas forcément nous enchanter, en fonction de notre humeur, de nos peurs, de tas de raisons. D’autres au contraire nous emportent.

Voici donc un petit bilan en fonction de critères très personnels.

  • La moins appréciée : Les neuf queues de la femme-renarde. Certes, l’intrigue est travaillée et l’histoire assez longue (ou m’a parue longue), mais j’avoue que je n’ai pas accroché à cette femme qui boulotte/vampirise les autres pour glaner leur jeunesse. La fin rehausse le ton, même si je la trouve légèrement manichéenne. 

  • La nouvelle la plus appréciée : Le regard de la mère. J’ai plongé complètement avec ce personnage ! Parfois, je regrette qu’un texte ne soit qu’une nouvelle, mais celui-ci est juste parfait, en taille, en émotion. 

  • Les plus SF : Le Numéro 319 et Je te tuerai deux fois. Deux nouvelles qui m’ont fait sourire. J’aurais pu en classer une en la plus humoristique et l’autre en la plus SF. 

  • La plus légendaire : Les Mémoires de la Bestia. Très jolie réécriture d’une légende bien connue (en non, je ne dirai pas laquelle)

  • La plus historique : La Vouivre au bord de l’étang. Ce texte est touchant et pourrait devenir la base d’un roman ! 

  • La plus sauvage : Fenris. Ah, quelle belle légende que nous raconte Valérie ! Sombre, empli de passion, ce texte termine le recueil (ou presque) avec brio. 

  • La nouvelle à lire absolument pour Halloween : La Nuit du chat gris. Cette nouvelle fait froid dans le dos ! savoureuse réinvention, elle aborde avec talent cette soirée et va me laisser pantoise lorsque je croiserai... chut... 


Les autres m’ont moins marqué. J'ajoutera que ces textes s'adressent à un public averti, pour certains textes sans filtre, avec quelques scènes érotiques (douces)

Au final

Les mots pour : format, ambiance, style, description, réécriture de légendes, innovation.

Les mots contre : /

En bref : un recueil de nouvelles très agréable à lire, avec beaucoup de diversité et des êtres fantastiques effrayants. À découvrir ! 

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

formulaire ABC

Articles les plus lus (7 derniers jours)