Haut le chœur de Gaëlle Perrin-Guillet


Si vous aviez passé tant de temps en présence d'une tueuse que vous arriviez à décoder les indices qu'elle sème, est-ce que cela ferait de vous sa complice ? Découvrez la vie troublée d'Alix dans ce Thrillers de Gaëlle Perrin-Guillet : Haut le chœur


Éditions Taurnada

Nb de pages : 244.

Série : / 

*** 
Traducteur : /.
Illustration :

***
Catégorie : Thriller
Partenariat : Taurnada éditions
Challenge : ABC 2019.


« Quand je sortirai, tu seras la première prévenue… Je saurai te retrouver. »

Depuis qu’Éloane Frezet, la tueuse en série la plus abjecte de ces dernières années, a prononcé ces mots, Alix Flament vit dans l’angoisse que la criminelle sanguinaire s’évade de prison...
Alors, quand la journaliste reçoit un coup de téléphone d’Éloane en pleine nuit, elle comprend que la meurtrière va honorer sa promesse...
Une promesse de sang...


DISPONIBLE LE 14 mars 2019

Biographie


Née en 1975, Gaëlle Perrin-Guillet, depuis toujours amatrice de thrillers et polars, s’essaie à l’écriture au début des années 2000.

Aujourd’hui, après plusieurs romans très appréciés par les lecteurs, l’un de ses écrits désormais introuvables, Haut le chœur, Prix du Polar 2014 Dora Suarez, est réédité par les éditions Taurnada.


L’histoire

  •  
Extraits

Mon avis

Je lis peu de thrillers. De moins en moins, en fait. Pour beaucoup de raisons, l’une d’elles étant que j’en ai trop lut où l’auteur faute d’une intrigue cohérente joue la carte de la surenchère d’hémoglobine. Mais lorsque Joël m’a proposé ce roman, la bande-annonce et le résumé m’ont titillé.

Je l’ai fini rapidement, mais mon planning a été plus que chargé cette semaine et je ne peux consacrer un peu de temps au blog qu’en cet après-midi au temps mitigé.


Une plume convaincante. 

Dès les premiers mots ; l’autrice (ah, oui, maintenant on a officiellement le droit de féminiser les noms de métiers. Je le faisais avant, c’est mon petit côté rebelle ^^) nous plonge dans l’ambiance : quand on fait une promesse, on la tient ! Et même si cette promesse concerne un meurtre annoncé.

L’héroïne du roman reçoit donc un coup de téléphone d’une tueuse en série qui lui annonce qu’elle est libre et va donc revenir la hanter en plus de tenir la fameuse promesse : « Quand je sortirai, tu seras la première prévenue… Je saurai te retrouver. »

Le lien entre elles ? des heures d’interview. Éloane s’est partiellement confiée, durant des séances à huis clos et Alix a recueilli le substrat nécessaire à un livre sur cette femme troublante.


Au bord de la folie. 


À travers ce texte, Gaëlle Perrin-Guillet touche du doigt la psychologie des personnages et des tueurs en série. Loin d’être sociopathe, Éloane a eu une enfance et une vie de jeune femme tout à fait normale. C’est après qu’une c* est arrivée dans le potage. Une rencontre a tout fait flancher et quelques têtes sont tombées.

La cause peut sembler bien incompréhensible aux divers agents de police en charge de l’affaire et ils préféreraient une vraie folle. Mais l’autrice a su composer avec talent une raison crédible. Et si la folie reste meurtrière, on est loin des psychopathies, ce qui rend le livre succulent.

Les personnages sont bien construits, sans véritable caricature (sauf le chef de police, mais il est plutôt tertiaire, dans l’ordre d’apparition).


Petit poucet et bouts de chers. 


Non, pas de faute dans ce titre. Éloane sème sur son passage des indices sanguinolents.

J’avoue que ce ne sont pas les passages que j’ai préférés. D’autant que le style efficace de Gaëlle Perrin-Guillet ne laisse que peu de place à l’imagination. Défaut ou qualité, cela dépend de ce que vous aimez. Je suis assez sensible et par moment, les visuels se sont imposés dans ma tête, ce qui m’a forcément dérangé. Néanmoins, le livre ne regorge pas de scènes de ce type et j’ai pu lire tout le reste tranquillement.


La fin.


Ce sera mon principal bémol. Mais je vous laisse juge, là encore. Personnellement, j’aurais aimé une autre décision, un autre choix.


Au final

Les mots pour : intrigue bien menée, crédibilité,

Les mots contre : quelques scènes plus gores (mais c’est mon avis, d’autres en feront une qualité).


En bref : Un très bon thriller que j’ai lu en très peu de temps. Je vous le conseille vivement. 

 

nanet en salon

nanet en salon
Parce que j'écris, aussi...

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

formulaire ABC

Articles les plus lus (7 derniers jours)