Les chaînes du silence de Céline Chevet





Les chaines du silence de Céline Chevet

Éditions Le Chat noir (griffe sombre)


Nb de pages : 308.

Série : / 

*** 
Traducteur : /.
Illustration :  Tommy TC

***
Catégorie : Fantastique
Partenariat : Prix des Aventuriales
Challenge : /.

Après avoir sauvé la vie d’un vampire, Nathanaël est contraint de fuir son village. Réfugié au plus profond de la forêt où ces créatures gardent les ombres, il est adopté par l’une d’entre elles qu’il nomme Kael, scellant ainsi son destin.
Malgré sa nouvelle condition d’animal domestique et le silence permanent de son maître, Nathanael observe la communauté qu’il intègre et dont il ignore tout. Pour la première fois, il apprend à contempler ces espaces immenses qui isolent les hommes et abritent les Bêtes, ces créatures issues d’un autre temps.
Lui, l’humain fragile et sensible, symbolise tout ce que les vampires immortels ne regardent plus. Mais parce qu’il choisit de s’attacher pleinement à son maître, leur vie en est bouleversée. De ces chaînes nait un espoir. La liberté. Pour tous les deux.


Je remercie les éditions du Chat noir pour nous avoir offert ce roman,
 dans le cadre de la sélection du prix des Aventuriales 2021.

Biographie

Née en 1989, Céline est actuellement Designer Graphique. Ayant exploré des domaines aussi variés que la peinture, la cérémonie du thé et le théâtre lors de ses années universitaires à Tokyo, la littérature reste cependant sa passion première avec plusieurs manuscrits à son actif dont certains se voient publiés en 2017 : « Manège en cage » dans l’anthologie Entre rêves et irréalité aux Éditions Arkuiris, « Le ventre » aux Éditions Juno et « Le bois des ombres » aux Éditions Lune Écarlate. Amoureuse des belles plumes et de l’imaginaire, elle trouve en Haruki Murakami, Karin Lowachee et Jean-Louis Fetjaine des modèles pour ses propres romans.

L'histoire

  •  Deux histories se mêlent, celle de deux hommes parmi les monstres. 

Mon avis

Je n'attendais rien de ce roman, comme souvent et je me suis laissée emporter par la plume de l'auteure dans une aventure lente, doucereuse, dangereusement mortelle pour ses protagonistes.  

Vampire ? 


Je vous parlais de ce livre, dans ma dernière chronique, qui date un peu, mais essayez d'organiser un salon du livre, en ce moment, vous comprendrez que mon temps livre est lui aussi victime d'un vampire... Donc, je vous parlais de ce roman dans la chronique de Ceux qui vivent du sang versé de Crazy et j'évoquais l’enchaînement de trois romans vampiriques, avec trois histoires aussi diverses que possibles. Chacune des auteures a su trouver sa voix et sa voie dans les méandres Fantastiques. 

Même si ici aussi, le livre parle d'un livre. Plutôt un carnet intime où Nathanael relate sa descente aux enfers, devenant peu à peu un animal domestique (dixit le résumé)

Esclavage


L’intérêt de ce roman tient a cette narration, faite à plusieurs voix, dont celles des "esclaves", des humains dont les vampires s'abreuvent. Pour une fois, dominés par cette race supérieure, les hommes se terrent, se cachent, pleurent et ragent de violence. Ou se laissent dominer. 

C'est une belle analyse que nous propose Céline Chevet. 

D'autant que Nathanaël n'est pas le seul, comme dit plus tôt, a nous narrer sa vie d'esclave. Nous suivons les pas d'une enfant, éduquée pour servir les vampires, dans un village asservi. Ses réflexions, sa visions fraiche et pourtant résolue des événements apporte une douceur par moment dérangeante à l'intrigue. Un très bon point, en ce qui me concerne. 


Quête


Ce roman aurait pu se classer en fantasy, car les personnages, les monstres et l'univers sont tellement éloignés de notre univers. De plus, trois d'entre eux sont en quête. L'un cherche à comprendre, l'un cherche à sauver, le troisième cherche à appartenir. 

Je suis énigmatique, je sais. Je ne veux juste pas vous dévoiler les quêtes de ces personnages ni les rouages du roman. 

Et grâce à la plume efficace de l'auteure, on avance dans une forêt sombre, dans des paysages froids, dans des tunnels glauques... 

J'ai vraiment apprécié suivre les pas de ces personnages et leurs discussions, parfois étranges, comme peuvent l'être des échanges entre deux personnes de mondes différents. 

Un vrai bon moment de lecture ! 


Autre livre 


On m'a grandement conseillé  La fille qui tressait les nuages, alors... 

Au final

Les mots pour : Style, idée, réflexions, mise en abyme. 

Les mots contre : /


En bref : Une jolie plume qui sert de façon convaincante une roman étonnant et bien mené. Des vampires différents, loin des romantiques suceurs de sang ...

 

nanet en salon

nanet en salon
Parce que j'écris, aussi...

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

Adresse e-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

formulaire ABC

Articles les plus lus (7 derniers jours)

Mentions légales et Cookies...

Ce site utilise google analytics pour obtenir des statistiques anonymes de fréquentation.

Ce logiciel satisfait aux législations en vigueur mais vous pouvez désactiver les cookies lors de votre visite.

Les adresses mails utilisées par la newsletter sont gérées par FeedBurner.