Le Fil d'Argent de Rebecca Greenberg

Tom va découvrir que le passé est parfois bien différent des souvenirs que l'on en a. A travers le fil d'argent, Rebecca Greenberg trace les vies et destins d'hommes dans la tourmente et montre que chaque acte à des conséquence parfois à très long terme. 


Éditeur : /

Nb de pages : 473

Série : / 

Traducteur : /.
***
Catégorie : Histoire — fantastique

***
Partenariat : direct auteur 

Challenge : /.


Thomas Gordon, journaliste d’investigation au New York Daily News, voit son existence basculer un jour de blizzard. Et rien ne l’avait préparé à ça.

Comment reprendre le cours de sa vie lorsque l’on se retrouve soudain doté de dons paranormaux ? Comment rester les pieds sur terre lorsque l’on peut désormais sortir de son corps et dépasser les limites de l’Espace et du Temps ?

Bientôt les coïncidences s’accumulent et un puzzle hallucinant prend forme… Pour ne pas devenir fou, Tom devra s’engager corps et âme dans l’enquête la plus incroyable de sa vie, où Passé et Présent se trouvent étroitement liés.

Et si rien n’était dû au hasard ?

Ce livre m’a été offert par Rebecca Greenberg que je remercie pour cette découverte.


Biographie


Rebecca Greenberg est née à Paris en 1971.

Après des études universitaires cinématographiques et audiovisuelles, elle assiste à plusieurs tournages de films et rédige des scripts de quelques nouvelles choisies. « Le fil d’argent » est son premier roman.

son blog 


L’histoire

  •  Un homme, suite à un accident et une période de coma, va découvrir tout un pan de l’Histoire : la sienne et celle de nombreuses personnes prises dans la tourmente de la guerre. 

Mon avis

Lorsque Rebecca Greenberg a proposé ce roman en partenariat, j’i hésité. Autant j’aime l’Histoire, autant lire un énième roman sur le sujet de cette guerre m’embêtait. Néanmoins, le côté fantastique avoué dans le résumé et par l’auteure sur sa page me titillait. Du coup, j’ai accepté l’offre de lire ce livre et m’en faire ma propre idée. 

Défaut et progression


D’abord, il faut bien comprendre que c’est un premier roman. La perfection n’existe pas, même chez les auteurs aguerris, et ce livre n’est donc pas parfait. On peut lui reprocher beaucoup de petites choses, des longueurs, des passages un peu redondants, quelques redites. 

Un des principaux bémols que je retiendrai concerne l’irrégularité des alternances et de légers flottements par moment. Dans la majeure partie de l’intrigue, on découvre le passé par Tom et sa capacité particulière de se déporter, de retourner voir les événements en témoins immobile et muet. 

Mais, par moment, on entre directement dans la trame, sans que Tom soutienne l’intrigue. Ces décalages sont mineurs et on finit par suivre les deux avancées parallèles, mais j’avoue que cela m’a perturbé. 

Dernier bémol, après une alternance entre Tom et Simon et/ou Léo, Rebecca se glisse derrière d’autres protagonistes. Cet effet caméra nous propulse dans des vécus plus ou moins sombres, mais je trouve dommage de débuter avec deux héros pour s’écarter de cette forme au fil du roman. Les nouveaux narrateurs arrivent au fil des pages, du fil d’argent, mais auraient pu être présentés dès les premières pages. 

Mais ça marche ! 


L’ensemble fonctionne, l’histoire (avec un petit h) vous entraîne et l’Histoire (avec un grand) est rapportée simplement, même si l’auteure a parfois volontairement allégé le trait et donne une vision épurée, presque manichéenne de cette affreuse guerre. 

Ceci est dû à son style, doux et peu démonstratif. Alors qu’elle aime Stephen King, elle nous livre une écriture doucereuse et poétique, bien loin des agressions verbales et de la sauvagerie crue dont fait preuve cet homme. Et, pour ma part, c’est tellement mieux ! Car grâce à cette plume, j’ai lu ce roman sans être choquée. 


Petit côté fantastique.


Ce qui marche aussi, c’est l’apport fantastique. Paranormal, diront les puristes. Mais comme Rebecca ajoute un petit lien de causalité et surfe donc avec la SF à un moment de l’histoire, je resterai sur une vision « imaginaire » globale. 

Je reviens donc sur ce côté fantastique avec les pouvoirs de Tom. Ce n’est pas nouveau, d’autres personnes ont expérimenté, virtuellement ou réellement, ces voyages astraux, avec ou sans usage de stupéfiants. 

Mais l’auteure n’a pas voulu inventer. Elle s’appuie sur des recherches et donne les clés par son héros, journaliste. Libre à vous d’y croire et de tenter l’expérience. 

En tous cas, c’est assez crédible, dans le roman et cela s’intègre bien à l’aventure. Le vecteur (objet transitionnel) est lui aussi bien pensé. 


Charisme et réalité. 



Je terminerai cette petite chronique par un mot sur les charismes des personnages. Aucun n’a su m’envoûter complètement, mais j’ai su les apprécier au fil des pages. Je préfère Tom à Ben (trop volage), Simon à Louis, un peu pour les mêmes raisons. 

Ils sont nombreux, ces personnages et il est donc assez difficile de vraiment se les approprier. Ceci dit, certains sont secondaires et leur rôle précis. Il y aurait eu peu d’intérêt à les développer. 

En fin de livre, Rebecca nous livre quelques précisions sur les personnages réels de l’histoire et notamment sur les lettres de dénonciations (que nos jeunes héros vont subtiliser dans le livre) ce rappel de la réalité ancre le livre dans un univers concret et percute le lecteur.

N’oublions pas ! 

Chaque destin se lie aux autres, et qui sait ou s’attache votre fil d’argent ? 


Au final

Les mots pour : style global ; idée ; rappel historique ; recherches sur les voyages astraux.

Les mots contre : quelques longueurs et langueurs ; moments de flottements ; manque de placement stylistique ; un brin manichéen.


En bref : un très joli roman, lu avec plaisir. Quelques petits bémols sont à noter, mais l’ensemble est cohérent et crédible. Un texte à découvrir. 

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

formulaire ABC

Articles les plus lus (7 derniers jours)