Trois êtres d'exception de Rachel Fleurotte (série)


Les Saigneurs œuvrent pour ranimer leur dieu et enclenchent la septième prophétie. Mais ces "méchants" le sont-ils vraiment ? ne sont-ils pas excusables ? A vous de le déterminer à travers l'aventure fantasy écrite par Rachel Fleurotte : Trois êtres d'exception, premier tome de la série La septième prophétie. 


Auto-Édition


Nb de pages : 505

Série : La septième prophétie (tome 1) 

*** 
Traducteur : /. 
Illustration : ??

***
Catégorie : Fantasy
Partenariat : direct auteur
Challenge : ABC 2018.


Sept prophéties ont été énoncées : six se sont réalisées et la septième, la plus obscure, prend tout son sens quand une bande d’esclaves révoltés ressurgit du désert où tout le monde les croyait morts depuis cinq ans. Sous le nom de Saigneurs des Ténèbres, Ranxor et ses hommes sèment la mort et la terreur dans toutes les provinces du continent d’Ipiros, et rien ni personne ne semble pouvoir les arrêter.

Malgré la peur, ici et là, quelques personnes décident d’agir à leur façon, Aldébaran, le Commandeur d’une des plus grandes provinces, Orlanne, une jeune noble, et l’Égale, une mystérieuse jeune femme accompagnée de quelques amis. Sur les routes ou par les fleuves, tous convergent vers le même but, retrouver Ranxor et le tuer.

Au cœur même de Ranxora, la cité des Saigneurs des Ténèbres, Gwenda, Martus et Heta, prisonniers, tentent de garder espoir et de trouver le moyen de se libérer enfin du joug de leurs ennemis.

Ranxor a entendu parler de l’Égale, qui prêche ouvertement la révolte contre lui et ses hommes. Curieux de découvrir qui elle est, il ordonne de la capturer, alors que Venin, sa sœur, essaie de le convaincre de la nécessité de la tuer.

Qui ressortira vainqueur des affrontements qui s’annoncent ?

Après m’avoir confié la préquelle, Rachel Fleurotte m’a offert ce livre. Je la remercie pour cette lecture passionnante !


Biographie

Rachel Fleurotte est née à Vesoul en 1973.

Passionnée d’écriture, auteure de plusieurs romans (« Ambre de Clercy » en 1998 et « Opération Akhilleus » en 2004, coécrit avec Franck Jeannot) et de nouvelles, elle travaille actuellement sur une série de fantasy autoéditée, « La Septième Prophétie » qui comptera encore sept tomes.

Son sitela page FB de la série


L’histoire

  •  Meurtres et barbaries secouent le pays lorsque trois jeunes gens décident de chasser les monstres sanguinaires...

Mon avis

J’ai découvert le style de Rachel lors de la lecture de la préquelle Ranxor et Venin. J’avais beaucoup aimé ce texte, même si je ne suis pas adepte du gore et de la dark-fantasy. Aussi ai-je accepté cette proposition de lecture.

Noir et sang. 


La fantasy prend une grande place dans le roman, avec de la magie naturelle ou noire et un monde faussement médiéval. Chevaux, combats à l’épée et à l’arc, l’ambiance teintée de sang nous mène dans un univers sombre et parfois glauque. 

Les personnages affrontent la mort tout au long du roman, avec son lot de souffrance morale et des visions cauchemardesques. On est bien loin de la fantasy guillerette et gentillette avec elfes enjoués, fées portant des clochettes ou gnomes chapardeurs. Ici les douves se tapissent de lave et brûlent les nouveaux esclaves sacrifiés aux dieux retors. 

Descriptions. 

Mais, comme Rachel Fleurotte a une plume descriptive et mêle agréablement sentiments, pensées et actions, le roman se lit sans (trop) frémir. J’ai tiqué lors de quelques scènes (vous connaissez mes goûts, à présent), mais j’ai pu me satisfaire des nombreux passages plus doux, moins cruels et détaillés sur les envies des uns et des autres. 

Les lieux sont bien rendus. L’alternance de narration envers les protagonistes importants de ce premier tome permet de comprendre la situation sous différents éclairages. Bref, c’est vivant, malgré le grand nombre de morts... 

Le seul bémol sur ce point concernera un manque de rythme dans certaines parties, et quelques passages longuets, dus au fait que l’auteure a voulu donner l’avis de chacun.  

Charisme ou non  ?


Bien que l’on devine rapidement qui sont les trois héros de la prophétie (ce n’est pas vraiment le but du livre), on se prend à espérer qu’ils parviendront à leur but, tout en se concentrant sur les « méchants ». En fin d’aventure, j’ai eu du mal à déterminer qui j’appréciais le plus, L’égale ou Ranxor ? Venin et son brin de folie ou la fade Orlanne ? 

Même les personnages secondaires ont su me titiller, notamment la courageuse Gwenda. Par contre, je n’ai rien ressenti lorsque certains tombent. (Vous ne croyez tout de même pas que je vais tout vous raconter ?)  


Intrigue.

Je finirai par un petit point de l’intrigue. Ce roman est un premier tome et l’auteure a placé ses pièces sur l’échiquier pour la deuxième partie. En fin d’aventure, on maîtrise les lieux, les informations principales et l’on a, normalement, choisi son camp. 

Est-ce que j’aurais aimé une confrontation des deux parties dans ce livre ? Oui, assurément. Mais cela aurait ajouté des pages à ce texte déjà conséquent. Peut-être que certaines tergiversations pourraient être supprimées pour raccourcir et accélérer le rythme ? Ceci dit, cela ferait sauter l’âme des personnages, à qui l’on s’attache justement, par leurs réflexions. 

Donc, non, ce livre ne mérite pas d’apporter plus de scènes. Il présente le monde, les héros, les méchants. À vous de déterminer qui est dans quel camp ! 


Au final

Les mots pour : aventure, personnages, idée.

Les mots contre : quelques longueurs


En bref : un premier tome convaincant qui mêle sentiments et actions, prophétie et sacrifices. Une plume agréable. 

 

Les mots d'un autre

Les mots d'un autre
"Que d’autres se flattent des livres qu’ils ont écrits, moi je suis fier de ceux que j’ai lus" [Luis-Borges]

Ma liste de blogs

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Newsletter

Vous pouvez être avertis des publications.

Entrez votre adresse mail :

Merci !


Géré par FeedBurner

Membres

formulaire ABC

Articles les plus lus (7 derniers jours)