Le désert des couleurs de Aurélie Wellenstein


A chaque pas, un souvenir s'efface, une ride nait ! Découvrez le périple de Kalbaraï et de sa sœur, dans le désert des couleurs de Aurélie Wellenstein.


Le désert des couleurs de Aurélie Wellenstein

Éditions Scrineo


Nb de pages : 390

Série : / 

*** 
Traducteur : /.
Illustration :

***
Catégorie : Fantasy
Partenariat :  Scrineo – Aventuriales
Challenge :.

Laissez-vous emporter au cœur du désert des couleurs…

 

Dans le désert des couleurs, chaque grain de sable est un souvenir perdu et oublié. Marcher dans les dunes, c’est voir sa mémoire s’effacer. Alors pour se protéger, l’humanité s’est réfugiée dans le cratère d’un volcan. Mais depuis quelque temps, le sable monte chaque jour le long de ses pentes, prêt à l’ensevelir.

Malgré les risques, Kabalraï, fils du marchand de sable, et Irae, sa demi-sœur, s’aventurent dans les dunes multicolores pour trouver un nouvel endroit où s’installer. Mais le désert est dangereux et une fois qu’on s’y engage, il est difficile de ne pas s’y perdre…

 

Une ode à la liberté, au pouvoir des histoires et des souvenirs..


Sortie : 20 mai 2021 | ISBN : 9 782 367 409 986


Biographie

À 35 ans, Aurélie Wellenstein vit en région parisienne avec un furet, un grand chien blanc, son animal intérieur et ses nombreuses autres personnalités. Elle a publié deux romans consacrés aux chevaux, ainsi qu’un recueil de nouvelles dont l’ambiance fait le grand écart entre le très sombre et le loufoque. Son domaine de prédilection est la fantasy, de préférence étrange et inquiétante.

Autour du livre


Mon avis

Lorsque les éditions Scrineo ont proposé ce roman en SP à l’équipe des Aventuriales, je n’ai pas hésité. Aurélie sera la marraine de l’édition 2021 du salon des Aventuriales et, j’avoue, j’aime beaucoup sa plume. Deux très bonnes raisons d’accepter de découvrir ce roman. 
 
Sauf que le temps file (boulot, sélection des livres pour le prix des Aventuriales, boulot, ah, déjà dit…) et j’ai eu l’occasion de le lire que ce mois-ci, soit trois mois après sa sortie !  

Magnifique !

 
Voilà, ma chronique est terminée, ou presque, parce que l’essentiel tient en ce mot. 
 
Magnifique plume, qui m’a emportée dès le début et m’a apporté un bien fou dans la mouise actuelle de la situation de soin. Cette poésie, ces couleurs et presque ces odeurs m’ont sorti du marasme et de la souffrance imposée par la Covid. Plonger dans le désert, à chaque page lue, était un moment d’évasion, de rêve, de plaisir. 

Magnifique histoire ! avec la rencontre de deux êtres, leur passé, leur futur… la connivence, l’égarement, le partage, le pardon, et tous leurs contraires. C’est une œuvre brillante d’humanité, de courage, et d’amour. 

Magnifiques personnages, pleins de vie, de force, d’amour et parfois d’humour. Avec une évolution, des défauts, des choses à se pardonner, à oublier ou se rappeler. Avec de vraies âmes ! quelques remords, autant de regrets et des espérances. 

Magnifique. 


Mais encore ?

Comment présenter cette histoire sans la dévoiler ? Je dirai que c’est un cri d’espoir pour que les hommes arrêtent enfin de malmener la terre. 
 
Moins sombre que les deux précédents livres lus (Mers mortes et Yardam) ce roman aborde des sujets forts et touchants. La destruction de notre monde, comme évoqué ci-dessus, mais aussi les croyances, les vérités et un sujet très dur, l’inceste. Je ne mets pas ici d’alerte, car c’est abordé avec finesse et talent. Aucune démonstration, pas de scène choquante, juste l’évocation de cette cruelle réalité et des ravages qu’elle peut engendrer sur ces enfants maltraités.
 
 

Rêves et illusions

 
Je termine cette courte présentation – mais comme dit plus haut, tout tient en un mot – par les rêves de Kalbaraï. Alors qu’ils se sont enfoncés dans le désert, le jeune homme rêve, puisant dans chaque grain de sable un souvenir. Ces scènes de vie montrent tout ce que l’homme peut perdre, s’il ne change pas de comportement. Mais aussi tous les moments de joie, toute la beauté des animaux ou de la planète. 


Au final

Les mots pour : magnifique, personnages, évolution, rêve

Les mots contre : /


En bref : un très beau roman de fantasy humaniste avec un fond de conscience écologique. 




 

Newsletter

Obtenez les nouveaux articles par mail :

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

Articles les plus lus dernièrement.

Mentions légales et Cookies...

Ce site utilise google analytics pour obtenir des statistiques anonymes de fréquentation. Ce logiciel satisfait aux législations en vigueur mais vous pouvez désactiver les cookies lors de votre visite. Les adresses mails utilisées par la newsletter sont gérées par Follow.it (https://follow.it )