Les voltigeurs de Gy de Ursula le Guin




Les voltigeurs de Gy de Ursula le Guin

Éditions ActuSF  - Hélios


Nb de pages : 172 + postface.

Série : / 

*** 
Traducteurs : voir plus bas.
Illustration : Zariel

***
Catégorie : SF – nouvelles
Partenariat : Actu SF
 Challenge : /.

Dans les riches univers d’Ursula Le Guin, mille peuples habitent mille planètes, développant mille cultures. 

Sur la planète Gy, on n’accepte que ceux qui sont incapables de s’envoler dans les cieux. 

Chez les Obls, on se réinvente le langage avec de simples pierres et la révolte.

Et sur la base Sates, on a beau avoir échappé à une Terre détruite par la pollution, on garde la nostalgie du berceau originel....


978-2-37686-231-4
Parution : 11 juin 2021


Biographie


Ursula Kroeber Le Guin était une écrivaine américaine de science-fiction et de fantasy (1929 - 2018).
E 1953 à Paris, elle épouse l’historien américain d’origine française Charles Le Guin, dont elle prend le nom. 

Après des études à Harvard, elle présente en 1952 une thèse sur « Les idées de la mort dans la poésie de Ronsard ». Autrice plusieurs fois primée pour ses romans (prix Hugo, prix Nebula…) elle est surtout connue pour ses nouvelles et romans de science-fiction dans lesquels elle explore de façon originale des thèmes anarchistes, féministes, psychologiques ou de l’identité sexuelle.

Autour du livre

  • Un Extrait
  • Le livre contient une interview de David Meulman, spécialiste de l’autrice.  

Le nom des différents traducteurs a été ajouté à la fin de chaque nouvelle, dans le recueil.


Mon avis

De cette grande autrice, j’ai lu Terremer et je m’étais promis de lire autre chose ! 
 
J’ai donc découvert, dix ans plus tard, sept de ses nouvelles dans ce recueil publié par ActuSF : Les voltigeurs de Gy. 
 
La structure globale des nouvelles donne la sensation de suivre un explorateur dans ses rencontres avec d’autres peuples. Après une présentation des autochtones, l’autrice aborde en profondeur les liens particuliers entre les protagonistes ou les groupes. 
 
Véritables études sociétales, ces nouvelles montrent et démontent les rouages parfois malsains de certaines organisations.
 

Les Voltigeurs de Gy

Première nouvelle de ce recueil, elle présente un peuple d’humanoïdes avec comme particularité d’arborer des plumes au lieu de poils. Mais ils ne volent pas ! enfin, pas tous…

Abordant la différence de manière décalée, ainsi que les choix des gens face à leur devenir, ce texte m’a amusé. L’autrice y parle de choix de vie, de renoncement ou d’acceptation.


Première rencontre avec les Gorgonides

Le début de cette nouvelle m’a dérouté. La fin m’a conquise (mais chut…). 

L’histoire de ce type imbu, riche et convaincu que tout lui est dû peut faire frémir. C’est bien sûr volontaire et très bien fait. La rencontre avec les Gorgonides est un pamphlet, amusant et pourtant tellement visionnaire.   

Quinze jours après sa lecture, je garde de cette nouvelle un excellent souvenir et c’est l’une des deux que je conseillerai. 

Le sommeil de Newton

La nouvelle que j’ai eu le plus de mal à lire. J’ai même manqué d’arrêter, mais comme j’avais emporté ce livre lors d’un déplacement, j’ai finalement poursuivi la découverte de cette nouvelle. La fin m’a dérangé, je n’aime pas ce principe utilisé par de nombreux auteurs. 
 

L’ascension de la face nord

Traité comme un carnet de voyage, cette courte nouvelle raconte une ascension. On y retrouve des camps à différentes altitudes, de progrès, des échecs… C’est la nouvelle que j’ai le plus appréciée dans le recueil. Au fil des pages, je souriais, je voyais la fin arriver !  
 
À lire absolument. 
 

La Première pierre

Sûrement la nouvelle la plus « fantasy » du recueil. L’autrice y aborde le thème des esclaves, de façon détournée, de lutte des classes, de condition et de croyance. 
 
C’est un texte plein de poésie, que j’ai lu rapidement. Ici les femmes ont un rôle important. 
 

Le kérastion

Un texte plus sombre, qui aborde lui aussi les classes, ici des Tanneurs, métier honni par les autres. La nouvelle se lit rapidement, mais s’oublie tout aussi rapidement… 
 

La construction

Riche d’enseignement sur la valeur des croyances, ce texte nous entraîne dans une construction gigantesque et pose une question : fait-on toujours les choses parce que l’on en a besoin ? 
 

En bref :

Un recueil lu sur plusieurs jours (l’avantage des nouvelles) et qui me laisse un sentiment agréable. Même si je n’ai pas accroché à tous les textes, j’ai globalement trouvé l’ensemble intéressant.

 

 


 

nanet en salon

nanet en salon
Parce que j'écris, aussi...

Ma liste de blogs

Newsletter

Obtenez les nouveaux articles par mail :

Pour me contacter

Nom

E-mail *

Message *

Membres

formulaire ABC

Articles les plus lus (7 derniers jours)

Mentions légales et Cookies...

Ce site utilise google analytics pour obtenir des statistiques anonymes de fréquentation.

Ce logiciel satisfait aux législations en vigueur mais vous pouvez désactiver les cookies lors de votre visite.

Les adresses mails utilisées par la newsletter sont gérées par Follow.it